Baby blues, vous avez dit baby blues ?

Ouais bon alors, je vais pas y aller par quatre chemins mais on va dire que j’ai pas eu un baby blues carabiné. J’en ai eu un gentil qui est venu histoire de me montrer ce que ça fait et puis il est reparti. Voilà, vous avez le droit de me maudire si vous avez eu le maxi méga gros baby blues (qu’on peut aussi appeler dépression, appelons un chat un chat)

giphy (13)

Donc pour ma part, ça n’a duré que quelques jours (oui bon 2 grosses journées en fait…) mais alors comme dirait Patrick « Je m’attendais pas à ça ». A vrai dire que je ne m’attendais à rien mais quand ça te tombe dessus c’est violent le machin quand même !!

C’est arrivé 2 jours après être rentrée de la maternité (vous savez, ces 2 jours où vous ne dormez absolument pas parce que votre bébé passe son temps à faire des bruits ultra chelou et vous pensez qu’il va mourir alors vous mettez votre doigts sous son nez pour sentir son souffle chaud et là ça va un peu mieux mais c’est pas encore ça)

giphy (14)

Bref, je me suis levée un matin, la sage femme qui passe pour peser le bébé et voir si tout va bien (enfin elle vient surtout pour rassurer les parents) devait arriver d’une minute à l’autre et là, devant mon thé fumant, j’ai littéralement fondue en larmes. Pourquoi ? Aucune idée, mais à ce moment précis c’était l’ouragan dans ma tête. Je pleurais à chaudes larmes, j’avais l’impression que le sol se dérobait sous mes pieds et cette question qui revenait sans cesse « Pourquoi on a fait ce bébé ??????????? On va jamais savoir s’en occuper, et puis si toutes les nuits ressemblent à ça, on va jamais s’en remettre, et mon couple dans tout ça… » blablablablablablabla (bref le bonheur absolu)

giphy (12)

La sage femme est passée (temps pendant lequel j’ai retenu ma respiration pour ne pas sombrer dans un nouveau torrent de larmes), et ensuite j’ai eu envie de sortir, il fallait que je passe à la pharmacie et faire quelques courses, alors je me suis dit que c’était l’idée du siècle (bon en fait c’était la pire idée du siècle)

giphy (15)

Je me suis retrouvée pour la première fois toute seule depuis 9 mois, j’avais accouché quelques jours avant, j’avais encore quelques douleurs par ci par là, et j’avais l’impression que mon corps pesait 1 tonne, je me trainais comme un mollusque qui a envie de crever (voyez un peu à quoi ça peut ressembler ?)

Je suis rentrée chez moi et là, j’ai regardé mon mec et mon bébé je me suis mise à pleurer alors que j’avais encore mon manteau sur le dos et les sacs de course dans les mains (la meuf qui fait peine à voir quoi). J’avais l’impression d’être remplie de larmes et que ça n’allait jamais s’arrêter. Bon en fait pour les personnes qui sont passées par des phases de dépression, ça fait pareil. Donc étant passée par là quelques années auparavant, j’ai vraiment flippé et j’ai vraiment eu peur que ça recommence… Le cercle vicieux quoi.

Mon mec a donc eu l’excellente idée de me dire qu’il allait gérer Léonard pendant quelques heures et qu’il fallait que j’aille me reposer. Là j’ai eu un énooooooorme sentiment de culpabilité en mode « je suis la pire mère de l’univers ». Mais en effet, après quelques heures de sommeil en plus, j’allais mieux, et même beaucoup mieux. Alors il s’est passé quoi selon vous ?? Et ben je me suis remise à pleurer !!! Mais cette fois de bonheur (la meuf qui sait pas ce qu’elle veut) en prenant Léonard dans les bras et en me disant qu’on avait une chance inouïe de l’avoir (oui je changeais d’avis constamment) et qu’il était tellement beau et que mon mec il était tellement formidable blablablablablablabla

giphy (17)

Bref voilà, un baby blues « normal » je pense, qui est quand même revenu de temps en temps me titiller les voies lacrymales mais qui ne m’a pas fait souffrir outre mesure, même si en me lisant vous avez l’impression que c’était l’enfer, ça n’a pas duré longtemps et ça c’est quand même génial !

Alors ne vous inquiétez pas les filles, un baby blues c’est comme un accouchement, on aura beau vous raconter mille histoires, le votre sera différent. Ne vous attendez à rien, il ne se passera peut-être pas grand chose pour vous ou s’il se passe quelque chose de costaud, vous pouvez être aidées et surtout n’ayez pas peur de lui, vous êtes vachement plus forte que ce que vous pensez !

Allez bisous

giphy (18)

 

Commentaires
Partager cet article