3ème trimestre : La veille

Je me suis demandée à la fin de ma grossesse à quoi ressemblerait la veille de mon accouchement, ma mère se rappelle précisément de ce qu’elle faisait la veille de ses accouchements et j’ai toujours aimé écouter ces histoires.

Avec qui je passerai ma journée ? J’irai au ciné ? Je me reposerai chez moi ? J’irai faire les magasins ?

Finalement j’ai eu une journée parfaite, il faisait beau, j’avais une énergie de ouf, j’ai appris qu’on allait certainement me déclencher dans la semaine mais qu’il n’y avait pas de stress à avoir (finalement je ne serai pas déclenchée mais ce sera long, trèèèèèèèèèèès long), j’ai appelé mes parents pour les prévenir ainsi que mon frère tranquillement installée sur un banc face aux quais de Strasbourg (c’est vrai que durant cette période de fin de grossesse j’avais besoin de sentir la présence de ma famille alors qu’en temps normal ce n’est pas vraiment le cas), ensuite j’ai envoyé un message à mes amis strasbourgeois en leur expliquant la situation et que ce serait trop cool de manger ensemble parce que c’était peut-être la dernière fois avant un petit moment (en effet c’était le cas), et là, tout le monde s’est rendu dispo (encore merci les amis)

C’était un déj bizarre parce qu’on savait que c’était certainement la dernière fois qu’on se voyait sans le bébé (je suis la 1ère du groupe à avoir un enfant, c’est pour ça aussi)

L’aprem j’ai bu des cafés avec 2 amis dans mon café préféré et je suis allée acheter une magnifique marinière pour mon fils, histoire de marquer le coup.

Je suis rentrée à la maison, j’ai maté un film, mon mec avait un repas pro le soir et j’étais ravie d’être seule avec mon gros ventre (une dernière fois)

J’ai dormi comme un bébé et à 5h du matin, j’ai senti les premières contractions (les gentilles, celles qui annoncent ce qui va se passer). En sortant du lit j’ai compris que je commençais à perdre les eaux. Pas de panique, direction la douche sans réveiller mon amoureux, je voulais encore profiter de ma relation privilégiée avec mon bébé.

Pour le moment c’est encore LUI et MOI…

La suite au prochain numéro !

Commentaires
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *