3ème trimestre : L’approche du congés mat

On va dire que j’ai vécu cette approche de manière… Hummmm… chelou ? Pour faire simple et court, je bosse dans une agence de com’ et 1 mois avant mon départ j’ai appris que mon pôle était dissous (en gros soit on te « case » dans un autre pôle soit tu t’en vas gentiment). Bref, comme vous pouvez le constater, il s’agit en effet des meilleures conditions pour partir en congés mat (whouhouhouuuuu joie sur la terre). Mais en tant que « femme enceinte » je suis « intouchable » 

giphy (21)

Alors vu que c’était hyyyyyyyyper tendu à l’agence, j’ai décidé de liquider tous mes RTT (parce que j’en avais la race en fait), et de partir le 24 décembre (au lieu du 10 janvier) sur l’air de « Libéréééééeeeeeee délivrééééééeeeeeeeee »

Donc juste un conseil (parce que ma situation n’est pas identique à la votre mais bon quand même quand on est saoulée, on est saoulée !) réfléchissez bien à votre « état général » avant le début de votre congés mat et préservez-vous parce que vous n’etes pas irremplaçable (si si je vous jure), parce que votre priorité c’est VOUS et votre bébé et parce que je peux vous garantir que 24h après avoir quitté votre boîte, vous êtes la personne la plus heureuse de la terre.

Dans mon cas, je laisse ce « sac de caca » (oui appelons un chat un chat) de côté pour le moment et nous verrons bien ce qui s’offre à moi plus tard.

Commentaires
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *